Exercices d'autolouanges

Découvrez 2 exercices pour pratiquer l'autolouange et vous initier à cette méthode extraordinaire. À réaliser chez-vous, seul ou à plusieurs, l'essentiel et d'y prendre plaisir et de se laisser surprendre.

Exercice d’écriture en forme de jeu pour vous familiariser avec l’autolouange 

Je vous propose de partir de citations que vous aimez, qui vous font du bien, et de vous vous les approprier en osant vous en inspirer et les transformer, avec les deux socles du « Je » et de l’amplification.

3 étapes pour réaliser cet exercice d'autoloaunge : 

  1. Vous choisissez une citation, 
  2. Vous la transformez, 
  3. Vous la proclamez à haute voix pour entendre ce que cette phrase révèle de vous.


Voici quelques phrases que j’ai modifiées, reconnaissez-vous la citation initiale et son auteur ?  Réponses en fin de la liste !

  • Pendant des siècles j’ai traversé 10 000 non réussites, au bout du chemin je suis devenu moi-même
  • Je me donne chaque jour la chance inouïe de vivre le plus beau jour de ma vie.
  • Je sais que c’est impossible, alors je le fais, avec fluidité et détermination.
  • Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprend.
  • Je suis gloire intemporelle, à chaque chute vertigineuse je me relève. Je suis merveilleux symbole de l’espoir.
  • Je me prépare patiemment. En une fraction de seconde j’acte l’impossible 
  • Je suis place offerte par la Vie.  Je suis au bon endroit, au bon moment

 

 Les réponses

  • Je n'ai pas échoué. J'ai juste trouvé 10 000 moyens qui ne fonctionnent pas. Edison 
  • Donnez à chaque jour la chance de devenir le plus beau jour de votre vie. Mark Twain
  • lls ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’on fait ! Mark Twain
  • Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends (C’est déjà de l’autolouange !) Mandela 
  • La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute.  Mandela
  • Cela semble toujours impossible, jusqu'à ce qu'on le fasse. Mandela 
  • Cesse de chercher ta place dans la vie, ta place te cherche. Khalife Ali 

Deuxième exercice pour pratiquer l'autolouange

Au préalable je vous propose un court exercice de relaxation, histoire de revenir au neutre, comme un dessinateur qui prend une page vierge avant de faire un nouveau croquis.

Exercice pour écrire une autolouange :

  1. Asseyez-vous confortablement. 
  2. Laisser votre corps de détendre. 
  3. Percevez les bruits, les sons autour de vous. Percevez le son le plus fort du moment, puis le son le plus doux. 
  4. De la même manière que vous percevez les sons, percevez maintenant le mouvement de votre respiration, tel qu’il est.
  5. Laissez venir à vous un mot qui vous fait du bien, un mot que vous aimez, un mot positif pour vous. 
  6. Maintenant écrivez une autolouange de quelques phrases à partir de ce mot. 


Pensez aux deux socles : utilisez le pronom « Je » et amplifiez votre phrase. Prenez le temps ! 

Aide et conseils d'écriture : 

Je vous accompagne d’étape en étape, dans un processus peut-être inhabituel pour vous. 

Imaginons que votre mot soit « Bonheur ». 

Vous avez pu écrire « j’aime le bonheur », ou « je ressens du bonheur », ou « le bonheur est important pour moi », ou « j’aimerai être heureux ». 

Allons plus loin vers l’identité, je vous propose : « Je suis le bonheur » 


Maintenant vous pouvez ôter l'article "le", de ma même manière que  ne dis pas « je suis la Sophie », mais : « je suis Sophie »

Cela nous donne : « Je suis bonheur ». 

Mettons un peu plus de souffle, étirons la phrase pour voir où elle va.
Cela donne maintenant  : « A travers les joies et les tempêtes, je suis bonheur intemporel »
Dites cette phrase à haute voix, ressentez en quoi elle parle de vous. 

Déployons l’énergie contenue dans cette phase
Nous arrivons à : « A travers les joies rayonnantes et les ouragans dévastateurs, je suis bonheur intemporel. Je suis aubaine révélée par l’aurore ». 
Vous percevez la différence entre  le point de départ « j’aime le bonheur »  et le point d'arrivée ?

 

Il y a 1001 manières d’écrire ! Chacun s’exprime à sa façon, avec ses propres mots, mais pour que cela soit de l’autolouange, il y a nécessité du « Je » et de l’amplification. 

Renouvelez l'exercice. C'est simple mais tout comme tracer un cercle est simple aussi … et ne se fait pas en un seul essai !

Envoyez-moi ce que vous avez créé, je le lirai avec plaisir.